Mission de défense

Mission de Défense

Equipe
- Lieutenant-colonel Olivier MADIOT, attaché de défense de France en Géorgie, Arménie (NR) et Azerbaïdjan (NR)
- Commandant Claire BERTAUX, attaché de défense adjoint
- Maître principal Catherine GOUTHEROT, assistante de l’attaché de défense
- Mlle Ann BERIASHVILI, assistante/traductrice
- M. Nugzar OKROMCHEDLISHVILI, conducteur/démarcheur


Coordonnées
49, rue Krtsanissi, 0114 TBILISSI
Tél. : (995 32) 272 13 98 ; 272 13 93
Fax : (995 32) 272 13 95
Email : defense.secretariat@gmail.com

Missions
La Mission de Défense est chargée de :

- Promouvoir et animer les relations militaires bilatérales ;
- Remplir auprès du chef de la mission diplomatique le rôle de conseiller et d’expert des questions de défense.

Coopération de défense avec la Géorgie
La coopération de défense s’articule autour de quatre axes majeurs :

1. Création d’une expertise montagne géorgienne – le Centre de Montagne de Satchkhéré.
Depuis 2006, des détachements d’instruction technique composés de cadres de la 27ème brigade d’infanterie de montagne (située à Varces-Grenoble) et de l’Ecole Militaire de Haute Montagne (Chamonix) viennent régulièrement au Centre de Montagne de Satchkhéré en Haute Imérétie afin de former les futurs instructeurs montagne des forces terrestres géorgiennes. Depuis 2008, les instructeurs géorgiens se rendent à à l’EMHM pour y suivre des stages de perfectionnement.

2. Contribution des forces géorgiennes au contingent français de la Force Internationale d’Assistance et de Sécurité (FIAS) en Afghanistan.
Le 17 novembre 2009, une compagnie du 23ème bataillon d’infanterie (Senaki) a rejoint Kaboul où elle a été placée sous commandement français. Cette unité a pour mission d’assurer la protection du camp international de Warehouse et de ses abords immédiats. La durée des rotations est d’environ 6 mois. Le contingent géorgien a été réduit à une section renforcée (55 hommes) au cours de l’année 2012.

3. Formation de cadres géorgiens en France
Des stages sont proposés aux officiers géorgiens, en particulier à l’Ecole d’infanterie, à l’Ecole d’Etat-major et à l’Ecole de guerre.

4. Promotion de la langue française en milieu militaire.
Pour faciliter les activités de coopération franco-géorgiennes, un stagiaire qualifié en « français langue étrangère » vient renforcer l’équipe des professeurs de français de l’Académie nationale de Défense. Il intervient également au Centre de Montagne de Satchkhéré et au ministère de la Défense.

publié le 20/12/2016

haut de la page