Permis de conduire et Infrastructures routières

- Il est conseillé d’avoir un permis de conduire international pour circuler en Géorgie même si le permis de conduire français est toléré par la police pour du court séjour. Les contrôles routiers deviennent plus fréquents.

- Le taux d’alcoolémie autorisé au volant est de 0 g/L. En cas d’infraction, l’amende peut atteindre des sommes importantes. La conduite en état d’ébriété est malheureusement fréquente et la cause de nombreux accidents de la circulation, parfois mortels.

- En raison des conditions climatiques et du défaut d’entretien du réseau routier, la circulation est souvent difficile et dangereuse en dépit d’une amélioration récente des chaussées. Les chutes de pierres sur les routes de montagne sont particulièrement fréquentes. Il convient de ne pas circuler sur ces routes pendant les orages et fortes averses et d’être particulièrement prudent le reste du temps.

- Le comportement parfois imprévisible des automobilistes locaux, la signalisation quasiment inexistante, la présence d’objets, d’animaux ou de véhicules inattendus sur la voie publique requièrent une attention particulière et une grande vigilance.

JPEG - 16.3 ko
POLICIER GEORGIEN

Site internet de la Police géorgienne

publié le 26/01/2015

haut de la page