Prix des droits de l’Homme de l’ambassade 2016

Lundi 12 décembre, l’Ambassadeur de France en Géorgie, Monsieur Pascal Meunier, a remis le premier Prix des droits de l’Homme de l’ambassade à l’association caritative « Guria » pour ses actions en faveur de l’intégration des personnes handicapées.

Lancé pour la première fois cette année, le Prix des droits de l’Homme de l’Ambassade de France a pour objectif d’encourager les actions citoyennes de promotion des droits de l’Homme en Géorgie. Cette année, l’ambassade a retenu le thème de l’égalité et de la lutte contre les discriminations. Le Prix est assorti d’une somme de 1000 euros.

JPEG
En présence de la Ministre de la Justice, Téa Tsouloukiani, et du Défenseur Public, Ucha Nanuashvili, l’Ambassadeur a rappelé que la promotion des droits de l’Homme se trouve au cœur des priorités de la politique étrangère française et a souligné l’importance de ce Prix qui envoie un message fort à la société civile géorgienne.

« L’Etat est bien évidemment le garant principal de l’égalité devant la loi et je souhaiterais ici saluer les progrès accomplis par la Géorgie dans cette direction, avec l’adoption d’une loi anti-discrimination en 2014. Mais il existe encore, bien sûr, de nombreux défis à surmonter, tels que la lutte contre les discours haineux ou encore l’accès inégal aux services publics de base, tels que l’éducation ou la santé. Et c’est là que la société civile joue un rôle essentiel et permet, par son dynamisme et son activisme, d’agir en faveur des populations plus fragiles. »

Président du jury de sélection, l’Ambassadeur a félicité le fondateur de l’association caritative « Guria », Monsieur Roman Lomadze, pour son engagement et sa détermination à améliorer la situation des personnes handicapées dans la région de Gourie, à l’Ouest du pays, où le manque d’infrastructures et de services est un réel obstacle à l’intégration de ces personnes.

JPEG - 72.2 ko
Remise du Prix de l’Ambassade de France à M. Roman Lomadze - fondateur de "Guria"

Une mention spéciale a également été décernée au Fonds culturel-humanitaire « Sokhumi » et à sa directrice Alla Gamakharia pour ses actions de promotion du rôle des femmes déplacées, parfois « double-victimes » de discriminations, en faveur de la paix.

JPEG - 81.9 ko
Remise d’une mention spéciale à Mme Alla Gamakharia

L’Ambassadeur a également salué toutes les organisations participantes, à savoir la Maison Verte d’Akhaltiskhe, le Women’s Initiatives Support Group (WISG), le Club de Chance Tiflis ou encore l’association Georgian Democracy Inititative (GDI).

Téa Tsouloukiani, Ministre de la Justice, a salué l’initiative de l’ambassade qui permet de mettre en lumière « les petites organisations » de défense des droits de l’Homme. Ucha Nanuashvili, Ombudsman de Géorgie et membre du jury pour cette première édition, a félicité les associations lauréates tout en soulignant le symbole de ce Prix remis par la France.

JPEG - 73.9 ko
Ministre de la Justice de Géorgie - Mme Tea Tsulukiani, l’Ambassadeur de France - M. Pascal Meunier, l’Ombudsman de Géorgie - M. Ucha Nanuashvili et les representants des associations lauréates
JPEG - 86.7 ko
Ombudsman de Géorgie M. Ucha Nanuashvili

JPEG
JPEG

JPEG - 75.3 ko
L’Ambassadeur de France avec les representants de la Maison Verte

publié le 26/12/2016

haut de la page